APPEL À PROJETS : LES LAURÉATS 2018

Acteurs du quotidien 25.09.2018
Cette année encore, l’URPS a tenu à réaffirmer son engagement envers les infirmiers libéraux qui donnent au mot « initiative » une dimension nouvelle. Un appel à projets a ainsi été lancé autour de quatre thèmes clés de nos interventions. Aujourd’hui, découvrez les lauréats de la promotion 2018.
5 projets régionaux soutenus par l’URPS pour encourager les initiatives qui placent les IDEL au cœur de l’action.

 

Suite à l’appel à projets lancé au printemps et aux sessions d’examen menées par les six élus membres de la Commission « Appel à Projets », cinq candidatures sur les quinze adressées à l’URPS auront finalement été retenues. Les lauréats, que nous vous présentons ici, bénéficieront donc d’un soutien fort de notre Union et d’une enveloppe globale de 25 514€ pour financer leurs projets. « Notre objectif est de les aider à concrétiser leurs idées, tout en mettant en lumière les initiatives infirmières en matière de santé publique, explique Jean-François Bouscarain, pour qui le financement de projets infirmiers n’est, en réalité, qu’un juste retour à la profession : « Le financement des URPS s’appuie sur la contribution des infirmiers libéraux, qui s’acquittent d’une somme légale définie par le législateur. La dotation que nous offrons est, pour moi, un juste retour aux professionnels libéraux qui exercent aux quatre coins de notre grande région ». La Commission URPS « Appel à projets » qui a auditionné les candidats est désormais en charge de suivre et évaluer la mise en œuvre effective des projets retenus.

CONSULTER ET ACCOMPAGNER

Localisation : Tarn

Lauréat : Catherine Guerrerro et Laurence Mathé

Ces deux infirmières libérales du bassin albigeois proposent des consultations infirmières en aval de l’annonce hospitalière d’un cancer aux patients. « L’enjeu, c’est que le patient ne se laisse pas abattre et développe, au contraire, une attitude positive face à sa pathologie. On veut qu’il devienne acteur de ses soins », explique le duo. Objectif, aussi, de l’intervention : centraliser des informations concrètes utiles au renfort du lien ville-hôpital et à la réalisation de soins de support au domicile du patient. Dotation: 1740€

LA MARCHE À SUIVRE!

Localisation : Ariège

Lauréates : Françoise Chague et Christelle Repond

De la prévention informative à la prévention participative, il n’y a qu’un pas ! Ces deux libérales prônent auprès des patients âgés de plus de 60 ans -et à risque potentiel de fragilité- les vertus de la marche et d’un mode de vie actif pour être acteur de sa santé et sortir de l'isolement social comme de la sédentarité. Une méthode non-médicamenteuse qui s’inscrit comme un enjeu de santé publique. Ici elle prend la forme d’ateliers d’échanges et de suivi sur la base du programme motivationnel D-marche°(cofinancement CARSAT ) afin de créer une émulation entre tous les acteurs et favoriser une pratique quotidienne adaptée. Dotation : 6144€

AUTONOMIE NUMÉRIQUE

Localisation : Hérault

Lauréate : Michelle Fassier

Le crédo de Michelle, dans le quartier précaire de la Mosson (Montpellier) : rendre plus autonomes ses patients souffrant d’Affections de Longue Durée (ALD) par l’accès et la simplification de l’outil numérique. Renforcer, aussi, la traçabilité des soins et déployer un modèle, qu’elle souhaite efficace. Obésité, diabète, HTA… L’objet est de suivre et accompagner les patients dans la prise en charge de leur(s) problème(s) afin de réduire les hospitalisations. Dotation : 5000€

LEUR PART DU GÂTEAU

Localisation : Tarn

Lauréate : Delphine Balezo

C’est un binôme qui est ici récompensé pour son projet d’ETP. Delphine propose en effet, en tandem avec une diététicienne, des ateliers diététiques à destination des patients diabétiques. Le tout, en coordination avec les acteurs de soins. Objectif : améliorer l’équilibre glycémique, réaliser un « bon » dessert et, par une approche ludique, améliorer la connaissance des sucres. « On ne doit pas perdre le plaisir de manger », clame le duo, qui mise sur le lien social pour redonner confiance aux patients. Dotation : 600€ + aide à la mise en page et à l’édition d’un fascicule informatif

LE PROTOCOLE GAGNANT

Localisation : Occitanie

Lauréat : Olivier Sillas Président de l’association AIMADAF

AIMADAF est une association à but non lucratif qui lutte contre la perte d'autonomie de nos aînés par un dépistage précoce  du syndrome de fragilité et un suivi durable à domicile. Les IDEL sont, ici, au cœur de l’action. L’URPS souhaite apporter un soutien matériel et logistique aux IDELS formés au protocole du dépistage de la fragilité de la personne âgée (PA) afin de leur en faciliter la réalisation et la mise en place. Un projet soumis à l’URPS par Olivier Sillas, infirmier libéral à Toulouse. Mais un projet bénéfique pour tous : montée en charge de la présence infirmière et renfort de leurs compétences (délégation du diagnostic médical, des tests à visée diagnostique et prescription médicales)  et collaborations, valorisation de la profession, optimisation de la continuité des soins et, bien sûr, soins de qualité pour les patients. Dotation : 12000€